PLate plate-forme

Mardi 10 juin, c’est tenu à Bruxelles la première « plate-forme européenne sur la coexistance entre l’homme et les grands prédateurs ». La première chose que je noterais, c’est qu’aucune association de bergers n’est représentée. Avec le Groupe National Loup, c’était pareil, pendant de nombreuses années, il a fonctionné sans aucun représentant de bergers. Évidemment, il a pu y avoir des éleveurs bergers qui siégeaient par le biais de leur syndicat, mais il n’y avait pas de place réservée à un représentant de ce métier. Étonnant non ? Depuis, il a été concédé un siège sur plusieurs dizaines de membres.

Au niveau européen donc cela se renouvelle, un oubli assez significatif tout de même. Mais les choses n’ont elles pas été pensées de cette façon des le début ?

En effet, commencer des travaux sur la coexistence avec les prédateurs juste au début de la période d’ estive, cela signifie très clairement que l’on écarte les bergers de cette « concertation ».

Ceci dit, qui croit encore à ces rencontres ? Va t’ on là aussi faire des marchandages sur le nombre de loups qu’il sera possible de tuer sachant pertinemment que ce chiffre est totalement abstrait ?

Des discussions, on en a connu des dizaines. En général le seul résultat était de permettre aux organisateurs (services de l’état associations écologistes) de montrer qu’un dialogue existe, peu importe qu’il n’en soit rien ressorti. Cela n’a fait que conforter le point de vue des ultra-pastoraux pour qui s’asseoir à la table de discussion équivaut à accepter le loup.

Il y a Par ailleurs, une chose particulièrement pénible, On demande souvent aux bergers présents dans ces rencontres de professer leur bonnes intentions pour le dialogue et pour la recherche de solutions et de compromis. Y a t’il donc vraiment pour un berger besoin de se justifier ? Cela aussi est exploité ultérieurement.

Cette plate-forme européenne ne fait pas exception, elle pose comme condition que les participants reconnaissent la directive habitat. A quoi cela sert-il ? Soit cette directive est négociable et donc pourquoi la reconnaître ? Soit elle n’est pas négociable et alors à quoi servent les discussions ? De toute façon la loi c’est la loi, elle est appliquée par la force et il n’y a donc pas de discussion à ce niveau.

D’emblée, cette plate-forme commence par une cérémonie assez niaise ou les représentant des organismes participants arborent, l’air ravi, fiers comme des « louveteaux » venant de faire leur promesse, le document qu’ils ont signé prouvant leur bonnes intentions. (Il n’en existe pas de traduction française).

Comme toujours lorsqu’il s’agit de l’union européenne, tout est impersonnel. En face des grandes société anonymes de l’écologie, WWF, IUCN, il y a pour représenter les chasseurs, une unique organisation européenne « FACE » et pour les agriculteurs également une unique structure appelée « COPA . COGECA » L’union Européenne a ressuscité les système de l’union soviétique : le parti unique.

Le tenancier de la « Buvette des Alpages » faisait peu de temps auparavant la bonne vieille prédiction comme quoi Les syndicats Français dominants dans l’agriculture, la FNSEA et la FNO s’abstiendraient de participer à cette plate-forme. Sur ce point là, il a toujours été décalé de la réalité. La FNO et la FNSEA sont bien parti prenante, c’est la confédération paysanne et d’autres syndicats minoritaires qui ont refusés ce fonctionnement.

Enfin, La présidente de cette plate-forme aurait pu éviter de faire des remarques subjectives dans son discours d’ouverture. Lorsqu’elle dit : « Je terminerai sur le rôle des médias, qui joue un rôle tres négatif dans mon pays : jamais le berger qui n’est pas attaqué aura la parole ». On comprend que ce berger qui n’est pas attaqué c’est parce qu’il a mis en œuvre les mesures de protection. Sinon, quel serait l’intérêt, sur le sujet du loup, d’interroger un berger qui n’a pas été attaqué. Ceci est terriblement insidieux. C’est encore, une fois, insinuer que ceux qui se font attaquer sont des mauvais bergers.

Tout le monde a toujours l’impression que les médias favorisent l’autre camp. Pour ce qui est de la parole des bergers qui n’ont pas encore été attaqués et se déclarent franchement pro-loup, ils n’ont jamais eu de mal à s’exprimer. Je connais d’expérience comment les associations écologistes cherchent parmi les jeunes bergers qui n’ont pas encore étés à l’épreuve du feu, des gens prets à faire leur les idées qu’on leur donne, en les flattant justement sur le fait que ce sont de bons bergers. Ensuite on leur tend les micros pour récupérer de leurs bouche la leçon qu’on leur a apprise. C’était extrêmement fréquent. Cependant, le jour ou ces bergers se retrouvent confrontés à une attaque, le choc est d’autant plus grand et laisse beaucoup d’amertume. C’est la raison pour laquelle cette pratique est de moins en moins répandue en France. Mais par cet article, http://www.buvettedesalpages.be/2014/06/comportement-naturel.html on peut avoir un aperçu de cette pratique. Cette bergère semble très médiatisée sur internet. Elle a le privilège de mener paître un troupeau visiblement bien trop petit pour assurer un salaire par la production, dans un des très rares espaces naturels des Pays bas. Cette situation tout à fait abstraite ne peut être une référence et de fait, le texte est d’une naïveté incroyable. Rien de ce qui est dit concernant le loup n’est du vécu.

Voici par ailleurs quelques documents sur ce sujet.

 http://www.pyrenees-pireneus.com/Environnement/Institutions-Commissions/Union-Europeenne/Plateforme-Europeenne-Coexistence-Population-Grands-Carnivores/2014-06-10-CP-Signature-Parties-Prenantes-Accord-Plate-Forme-Europeenne-Coexistence-Grands-Carnivores.php
Publié dans : Non classé |le 14 juin, 2014 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 2 novembre, 2014 à 10:36 ouragan écrit:

    Il s’agit du syndicalisme majoritaire européen qui vient de trahir les éleveurs devant
    la Commission Européenne.
    La FNO / FNSEA – AU PLUS HAUT NIVEAU EUROPÉEN,
    .. La fédération des Chambres d’Agriculture AU PLUS HAUT NIVEAU EUROPÉEN
    s’apprêtent à signer un manifeste / un contrat de cohabitation avec le loup
    avec la FACE (une fédération européenne de la chasse) les BANQUES, la
    WWF ..
    La LCIE, (c’est le groupe de scientifiques pro-loup qui régente le dossier loup au
    niveau de l’Europe – groupe crée par la WWF)
    et l’UICN (la maison mère de la gestion de la nature au niveau mondial .. qui a créé
    la WWF et la LCIE.)
    EUROPARCS ! et l’Organisation Européenne des propriétaires fonciers

    Et .. cerise sur le gâteau, avec Baudouin de Menten de la Buvette des alpages … et
    Ferus. Aucune association des éleveurs n’était conviée
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/04/loup-trahison-des-syndicats.html

Laisser un commentaire

Le Blog De La 5e |
HUMEUR DE CITOYENS |
Pour l'éveil de la jeunesse... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DEBAT SUR LA POLITIQUE FRAN...
| crise!! quelle crise?
| voixdusud